Actualités

Ils sont solidaires avec leur collègue de travail 0

Par Jean-Patrice Desjardins

Daniel Lefebvre est assis au centre, à la droite de sa conjointe Ginette. Ils sont entourés de ses collègues Denis Jeanson, Sylvie Parent, Serge Mayer (directeur général du magasin Canadian Tire), (derrière) Éric Blanchette, Martine Plouffe, Martine Locas, Carole Gagné, Alain Duquette, Patrick Hamel, (dernière rangée) André Trudel, Antony Ferraro, Carl Lavallée, Guylaine Lanthier et Lynda Saillant.

PHOTO CDM ELAINE NICOL

Daniel Lefebvre est assis au centre, à la droite de sa conjointe Ginette. Ils sont entourés de ses collègues Denis Jeanson, Sylvie Parent, Serge Mayer (directeur général du magasin Canadian Tire), (derrière) Éric Blanchette, Martine Plouffe, Martine Locas, Carole Gagné, Alain Duquette, Patrick Hamel, (dernière rangée) André Trudel, Antony Ferraro, Carl Lavallée, Guylaine Lanthier et Lynda Saillant.

SAINT-JÉRÔME - 

Devant la progression rapide de la maladie d’un de leur collègue, un groupe d’employés du magasin Canadian Tire de Saint-Jérôme multiplient les levées de fonds pour aider Daniel Lefebvre, atteint de sclérose latérale amyotrophique.

 

Daniel Lefebvre, un Jérômien qui travaillait depuis quatre années au magasin Canadian Tire, a commencé à avoir des problèmes à un genou en 2012. Il perdait rapidement l’usage normal de son articulation et a fait des tests médicaux. On lui a appris qu’il souffrait de sclérose latérale amyotrophique, un trouble neuromusculaire également connu sous le nom de maladie de Charcot ou de maladie de Lou-Gehrig.

Elle est causée par la destruction progressive des neurones moteurs qui envoient des « messages » électriques du cerveau jusqu'à la moelle épinière ou de la moelle épinière jusqu'aux muscles. Ces cellules commandent les mouvements musculaires.

Dans le cas de Daniel Lefebvre, la maladie progresse rapidement et l’homme perd progressivement son autonomie. Il ne peut évidemment plus travailler.

Un beau geste

Le jeudi 16 mai, l’équipe des gérants du Canadian Tire de Saint-Jérôme a servi les clients au Vieux Shack lors de la traditionnelle soirée du Défi du jeudi. L’activité a permis d’amasser 5400 $ avec les dons en pourboire des clients, de même qu’au moyen d’un encan où on a vendu des objets offerts par des commanditaires.

Une autre activité de financement est également réalisée dans le magasin lui-même. Le vendredi, les employés peuvent porter le jeans en échange d’une amende symbolique de deux dollars. Déjà 600 $ ont été amassés de cette façon, ce qui porte l’effort du groupe à 6000 $.

Preuve que l’amour est plus fort que la maladie, Daniel Lefebvre s’est même marié avec sa conjointe Ginette, le week-end du 18 mai. Son courage est une inspiration pour ses collègues.

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.